Débutant, Niveau 1

les Tutos Roller

Avancer : Trottinette alternée

Vous savez maintenant marcher avec vos rollers et vous vous êtes habitué à avoir des rollers aux pieds (sensation du poids des patins, des appuis). Il va vous falloir découvrir le patinage.
Il sagit tout simplement de prendre de la vitesse en marchant de façon à transformer la marche en roulement par la technique de la trottinette alternée.La trottinette alternée vous servira principalement à vos début afin de mieux sentir la glisse sur chaque patin.

Les pieds sont toujours ouverts à 45°, c’est-à-dire positionnés à 10h10 ; les épaules restent face à la trajectoire choisie.
Quand vous posez le pied avant, le pied arrière effectue une poussée à 45° vers l’avant, sur l’intérieur du patin (carres internes). Les poids du corps passe d’un patin à l’autre, accompagnant la glisse sur le patin avant (le tibia reste en contact avec la languette du patin). Après avoir transféré le poids du corps sur le patin avant, et pendant qu’il glisse au sol, soulevez le patin arrière et passez-le devant à 45° pour le faire glisser carre à plat.
Effectuer en même temps une poussée carres internes sur l’autre patin ; les bras font office de balancier (comme pour la marche) et servent à vous équilibrer.Au début posez vos mains sur l’intérieur des genoux et poussez avec le bras sur le genou en même temps que la jambe.

Exercice 1 :
Au bout de quelques poussées, laissez-vous glisser plus longtemps en appui sur votre patin droit puis enchaînez normalement avec le patin gauche et alternez le mouvement..

Exercice 2 :
Après avoir pris un peu de vitesse, laissez-vous rouler en appui sur les deux patins jusqu’a ce que la vitesse s’atténue.
Veillez à conserver la position de sécurité.

Glisser : Pieds décalés

Cette position est la plus fréquente. On l’utilisera aussi bien pour descendre un trottoir, préparer un freinage en T, déclencher des virages… .

La position est : pieds décalés et écartés à écartement égal à la largeur du bassin. Prenez de l’élan et laissez-vous glisser dans la posture suivant : vous êtes carres à plat, un de vos pieds se décale en avant, la roue arrière du roller avant est à peu près au niveau de la roue avant du roller arrière. L’écartement est égal ou inférieur à la largeur du bassin.

Exercice 1 :
Laissez-vous rouler en ciseaux puis essayez de décoller les roues avant du patin avant.

Exercice 2 : Laissez-vous rouler en ciseaux puis essayez de décoller les roues arrière du patin arrière.

Equilibre : Rouler sur un appui

Cette position est utilisée pour ce préparer à monter un trottoir, une marche…

Mettez-vous en glissade puis mettez votre poids du corps sur un appui et écartez légèrement les bras, décollez du sol la jambe libre, laissez-vous guider par le patin porteur en tenant la position le plus longtemps possible.

Exercice 1 :
Mettez-vous en glissade et levez et reposez le patin .

Exercice 2 : Mettez-vous en glissade et levez et reposez le patin opposite.

Tourner : En position du A

Virage en  » A  » C’est le premier virage préparé, déclenché et conduit pieds écartés, en position du A. C’est un virage sécurisant avec un rayon très large.

Vous avancez à allure modérée, les pieds en position très écartée.
Fléchissez un peu plus le genou extérieur.
Amenez les épaules et le buste à l’intérieur du virage, ce qui provoque un déplacement du poids du corps à l’intérieur du virage.
Le regard est dirigé dans la direction où vous souhaitez aller.
Vous laissez faire les patins, les bras reste de chaque côté du corps ; en fin de virage, rééquilibrez votre poids du corps sur les deux appuis.Conseil :
Au début, posez la main extérieure au virage sur le mollet intérieur au (en la passant par-devant et en fléchissant les jambes).
Les épaules suivent (la ligne d’épaule déclenche le virage), n’hésitez pas à exagérer la flexion des jambes.
Plus vous serez bas, mieux vous tournerez. Avec le temps et de la pratique, vous réduirez l’écartement de vos pieds et le virage en  » A  » deviendra un beau virage pieds en ciseau..

Exercice :
pendant le virage, cherchez à écarter un maximum les pieds afin de sentir le gain de stabilité mais aussi la perte d’efficacité du virage.

Freiner : Avec le tampon

Pour que le roller reste un plaisir, préférez l’esquive au freinage.
Freinage avec le tampon de frein monté sur le talonAvant d’apprendre à patiner plus vite, il va falloir apprendre à vous arrêter correctement.
Beaucoup de patineurs débutants se lancent dans la rue sans vraiment passéder de techniques de freinage. Ils compensent ce manque de technique en se servant des lampadaires, panneaux, feux rouges pour se freiner (c’est ce qu’on appelle « avoir le niveau mobilier urbain »).

FREINER AVEC LE TAMPON

Placez-vous en position de sécurité et positionnez les pieds en ciseaux, carres à plats, le patin équipé du frein doit être devant.
Restez fléchi, amenez les bras légèrement tendus vers l’avant et décollez du sol les roues avant du pied de devant (la roue arrière reste en contact avec le sol) jusqu’à ce que le tampon du frein touche le sol.
Sur certains types de frein, il n’est même pas besoin de lever la jambe.
Le simple fait d’avancer fortement le patin descend la butée de frein et met son tampon en contact avec le sol.
Une fois que le tampon du frein est bien en contact avec le sol, fléchissez un peu plus votre genou arrière.
Baissez-vous comme si vous vouliez vous asseoir sur votre talon arrière, augmentez progressivement l’appui sur la jambe avant.
Avec le temps et l’amélioration de votre technique de patinage, vous aurez envie d’enlever votre frein pour avoir une plus grande liberté de patinage.
Pour cela, il vous faudra au préalable être sûr de pouvoir vous passer de ce frein.

Conseil :
Au début, il vous semblera difficile de conserver une ligne droite pendant le freinage, car le patin ayant le frein aura tendance à s’éloigner de l’axe de freinage. si vous vous initiez sur un parking possédant des marquages sur le sol, utilisez les comme guides afin de maîtriser votre trajectoire.

Exercice :
Prenez de la vitesse et laissez-vous glisser en ciseau, enclenchez le freinage tampon en posant les deux mains sur le genou avant.

Monter & Descendre : Une pente en escalier ou en canard

La technique dite de l’escalier sera également la première façon d’appréhender la descente de marches larges.C’est la manière la plus sécurisante pour les grands débutants.

Montée en escalier :

La montée en escalier se fait perpendiculairement à la pente.
Cette technique, empruntée au ski, permet de monter tranquillement. Elle pourra vous servir pour gravir un très fort dénivelé accidenté ou rendu très glissant par la pluie.
Placez vos rollers perpendiculaires à la pente, genoux fléchis.Mettez le poids du corps sur le patin aval et levez le patin amont pour le reposer quelques centimètres plus loin (avec un écartement supérieur à la largeur des hanches).

Transférez le poids du corps sur le patin amont et rapprochez le patin aval de celui-ci (pour revenir à écartement du bassin).

Monter en canard :

Action de monter une côte en marchant pieds ouverts. Quand la côte est trop raide ou que vous ne pouvez plus pousser sur vos jambes, le canard est le bienvenu. Plus naturel que l’escalier, il se transforme, quand le dénivelé le permet, en propulsion. Vous êtes toujours en position de sécurité, les pieds en canard (à 45°). Avancez un pied tout en maintenant l’ouverture des pieds à 45°. Les bras participent à l’action. Reposez ce pied 30 à 40 cm en amont. Vous maintenez toujours l’ouverture des pieds à 45°. Le poids du corps est sur l’avant. Exécutez maintenant la même opération avec le pied aval. Enchaînez les pas. Le buste et les épaules suivent naturellement le mouvement d’exécution. Les bras participent activement au mouvement.

Descendre en escalier :

Cette technique peut être utilisée pour descendre une forte pente que vous ne vous sentez pas capable de faire dans sa totalité.
Dans ce cas, descendez perpendiculairement jusqu’à l’endroit qui vous paraît raisonnable pour attaquer cette descente.Placez vos rollers et vos épaules perpendiculaires à la ligne de pente, genoux fléchis.

Mettez le poids du corps sur le patin amont et levez le patin aval.

Reposez le patin aval quelques centimètres plus loin. La largeur de l’écartement des pieds doit être supérieure à celle des hanches.

Transférez le poids du corps sur le patin aval et rapprochez le patin amont de celui-ci.

Rando 22/06/2018
Rando 29/06/2018
Rando 01/07/2018
Rando 06/07/2018
Rando 08/07/2018
Rando 13/07/2018
Rando 20/07/2018
Rando 27/07/2018
Rando 03/08/2018
Rando 05/08/2018
Rando 10/08/2018
Rando 17/08/2018
Rando 24/08/2018
Rando 31/08/2018
Rando 02/09/2018